C’est le vendredi  soir 15 mars  à la Salle des Fêtes de Semur, qu’a eu lieu la conférence-débat sur la Santé Durable, qui a attiré pas moins de 70 personnes. Cette conférence était dans la continuation de la présentation sur les Thérapies alternatives qui s’était tenue au même endroit en novembre 2014.

La Mairie nous a gracieusement prêté la salle pour l’occasion, et nous la remercions ; les fonds récoltés au chapeau à l’entrée, ont permis de couvrir les frais de chauffage et de contribuer à l’activité des Amis de la Collégiale Saint-Hilaire, que nous remercions aussi pour leur aide logistique pour cette soirée.

Si la présentation de Novembre 2014 se voulait une présentation générale sur des thérapies alternatives existantes, Acupuncture-Médecine Chinoise, Hypnose, Géobiologie, et Homéopathie, celle de vendredi dernier se voulait plus spécifique. En effet, chacun des intervenants a choisi un sujet particulier, relevant de son domaine d’intervention :

  • la Thérapie par les ventouses, présentée par Céline Rieu, acupunctrice à Marcigny, a permis de renouer avec une méthode de soins millénaire, utilisée encore sur tous les continents. Céline a même fait une petite démonstration sur l’un des volontaires dans la salle.
  • L’origine psycho-émotionnelle des pathologies ostéo-articulaires, présentée par Gérard Bossu, ostéopathe à Digoin, a voulu démontrer la relation et l’impact que pouvait avoir notre esprit et nos émotions sur les différents maux articulaires dont nous souffrons parfois.
  • La résolution des traumatismes via l’hypnose, présentée par Loan Tran-Thanh, hypnothérapeute à Semur en Brionnais, a voulu expliquer que des petits ou gros traumatismes peuvent générer des comportements  et des émotions non désirables et que l’hypnose pouvait aider à les gérer, voire les supprimer.
  • La personne devant exposer sur la situation des compteurs Linky, s’étant désistée à la dernière minute, il est revenu à Gérard Bossu d’en faire une présentation basique, grâce aux diapositives qui avait déjà été communiquées.

La conférence a été émaillée de quelques questions.  Puis, une collation offerte par les intervenants a permis des échanges.

Une conférence en demi-teinte donc, intéressante sur beaucoup de points de vue, mais malgré tout incomplète de par l’absence de réponses et de débat sur le sujet Linky.